Et si la ville devenait une ferme ?

Matinée débat organisée par l’ANRU

jeudi 3 mars 2011
Auditorium Le Monde à Paris
80 bd Auguste Blanqui
75013 Paris
Accueil à partir de 9h, le débat se déroulant de 9h30 à 13h15 suivi d’un cocktail déjeunatoire

Fil conducteur et déroulement de la matinée :

- Pour traiter ces sujet et répondre à ces différentes questions, la matinée s’organisera en trois temps forts.

- Démarrage 9 heures 30 / Fin 13 heures 15.

- Une première partie sur les enjeux agricoles et urbains au niveau mondial :

  • François Bellanger, directeur de Transit-City, sur les mutations des nouveaux imaginaires urbains en matière agricole, et sur les projets de fermes urbaines à travers le monde (15 minutes)?
  • Notre grand témoin : Michel Griffon, agronome, directeur général adjoint de l’Agence Nationale de la recherche, et auteur de “Nourrir la planète”, sur les enjeux agricoles mondiaux et la capacité ou non des villes répondre aux futurs défis alimentaires.

- Une deuxième partie sur les dimensions sociales de l’agriculture urbaine en France :

  • Jérôme Dehondt, responsable du réseau des AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) d’Ile-de-France.
  • Anne-Sophie Carnuccini, élue de Grigny, en charge d’un projet d’agriculture urbaine sur sa ville.
  • Marc Dumont, chercheur au CNRS-Espaces et Sociétés sur les enjeux sociaux des jardins en ville.
  • Olivier Peyricot, désigner qui développe un projet de ferme en milieu urbain

- Une troisième partie sur la façon dont les acteurs économiques prennent en compte cette évolution :

  • Juliette Lauzac, en charge des études de Promojardin (association des professionnels de la jardinerie) qui viendra nous présenter une étude sur le thème « C’est quoi le jardin en 2020 ? »
  • Frédéric Guyot, le directeur marketing de Gamm’Vert sur l’évolution des pratiques du jardin et du potager.
  • Hubert Hémard, directeur général adjoint de Monoprix qui viendra présenter les projets de fermes urbaines de son enseigne.

L’inscription se fait auprès de Cammille Gosselin de l’ANRU : cgosselin@anru.fr

Les commentaires sont fermés.